le chauffage électrique

Informations sur le chauffage électrique

Pour le bon choix de son chauffage électrique

Envie de changer votre convecteur électrique car il est trop vieux ou en panne ? N’hésitez pas à profiter des nouvelles technologies qui vous sont offertes. Pour ne pas tomber dans le piège du bas prix, voici une description de ce que vous pourrez trouver sur le marché du chauffage électrique.

Avant tout, sachez que toutes les pièces doivent avoir un chauffage d’une puissance bien adaptée, au risque de sur-consommations inutiles …

Calcul de la puissance :

Avant de choisir un chauffage électrique, il vous faut savoir quelle est la puissance nécessaire pour la pièce concernée, le calcul assez simple :

Mesurez au sol votre pièce, multipliez la largeur par la longueur, la hauteur sous plafond étant d’environ 2m50 pour la plupart des habitats, nous n’y porterons pas intérêt. Ceci fait, pour une isolation classique, multipliez le résultat par 100, vous obtenez la puissance approximative pour votre pièce.

Exemple :

Pièce de 5×4 =20 20×100=2000

La puissance demandée pour ce type de pièce sera d’environ 2000 watts.

Les radiateurs classiques seront disponibles pour des puissances basiques de 500, 1000, 1500 et 2000 watts, donc si vous ne tombez pas juste sur votre puissance, il va de soi de passer à la puissance supérieure à votre résultat.

Les types de régulation :

Il existe deux types de régulation, la régulation mécanique et la régulation électronique.

La régulation mécanique est aujourd’hui à éviter si vous désirez faire des économies. En effet celle-ci est calculée au degré près, ce qui veut dire qu’entre le déclenchement et l’arrêt de votre chauffage vous aurez toujours 2 degrés d’écart à rattraper.

La régulation électronique est celle qui sera proposée sur la plupart des modèles de chauffage, bien plus adaptée à l’économie, vu que réglée au dixième de degré près. L’avantage sera d’avoir une meilleure régulation de la température pour éviter les effets de « poussée de chaleur ». Un meilleur confort de chauffe, ainsi qu’une belle économie d’énergie en résultera car rattraper un écart de température de 2° sur une pièce demande beaucoup d’énergie. Avec une régulation électronique.

Les différents types de radiateurs :

Il existe sur le marché plusieurs types de radiateurs, leurs modes de chauffe différant les uns des autres.

Le convecteur : l’air frais est chauffé par une résistance et fera le tour de la pièce, on parlera donc de chaleur « enveloppante », conseillé pour les pièces où nous sommes statiques (chambre, bureau…)

Le panneau rayonnant lui se placera dans les pièces à vivre, car c’est par le mouvement qu’il créera une chaleur homogène et agréable. Il sera déconseillé de le positionner pour les pièces où vous êtes statiques comme les chambres, car si vous vous situé près du chauffage, vous accumulerez les calories qu’il dégage lors de son fonctionnement. Le principe est le même, à la différence près qu’il dispose d’une plaque en aluminium qui vient refléter la chaleur

Il est intéressant de noter que certains de ces radiateurs possèdent un mode éco/confort pour vous éviter de toucher au thermostat pour les périodes nuit/jour, ces modes de chauffe abaisseront ou augmenteront la température de 3° sans que vous ayez à modifier la position du thermostat.

Laisser un commentaire