tableau électrique

Installer un tableau électrique divisionnaire, comment procéder ?

Installer un tableau électrique divisionnaire est indispensable lorsqu’un bâtiment réclame des travaux d’extension. Ce coffret supplémentaire permet de conduire le courant dans un local annexe pour lui faire bénéficier d’une installation électrique autonome. Le raccordement de ce tableau secondaire obéit à un certain nombre de règles, d’où l’objet de ce présent guide.

Quand prévoir une extension électrique à domicile ?

L’installation d’un tableau électrique divisionnaire est recommandée dès lors que la surface d’un habitat dépasse 120 m². En effet, au moment de construire ou de rénover, il arrive que le tableau électrique principal ne permette pas d’accueillir tous les modules de contrôle. Afin de couvrir tous les locaux, il faudra ainsi prévoir un ou plusieurs raccordements supplémentaires. Ces tableaux de contrôle secondaires trouvent usage pour ravitailler en électricité une ou plusieurs dépendances plus ou moins éloignées d’un habitat.

Les règles dans le choix des dispositifs d’installation

Pour opérer des travaux d’extension électrique sécurisés dans une maison, il faudra choisir judicieusement le calibre du disjoncteur. Ainsi, pour l’éclairage, le calibre du disjoncteur ne doit pas être inférieur à 10A ni dépasser 16A. Pour les circuits des prises électriques, il est nécessaire d’installer un dispositif de protection d’entre 16A et de 20 A. Pour les circuits spécifiques d’une puissance maximale respective de 4600 W et 7360 W, il est conseillé d’opter pour un appareillage modulaire d’entre 20A et 32A. Au moment d’installer un tableau électrique secondaire dans un bâtiment, il convient aussi de choisir la section minimale de conducteur de courant. Ainsi, la longueur maximale ne doit pas dépasser 16 m si la section de la liaison est de 2,5 mm², pour un disjoncteur de 16 A. De même, si elle est de 4 mm², il convient d’opter pour une longueur de 25 m. En revanche, il est interdit d’adopter de telles sections de liaison pour un disjoncteur de 25 A et plus.

Guide d’installation du tableau électrique divisionnaire

La première étape consiste à couper l’alimentation électrique au niveau du disjoncteur général pour sécuriser la mise en place du tableau secondaire. Ensuite, il faudra démonter le capot et séparer les fils des appareillages du mur. Après avoir identifié les points de fixation, il faut insérer les chevilles et installer le tableau électrique secondaire. Une fois cela terminé, il ne reste plus qu’à le relier à la phase, au neutre et à la terre. Le fil vert/jaune correspondant à la terre doit être relié aux bornes de terre. Quant aux fils neutre et phase, ils doivent être branchés directement à l’interrupteur différentiel. L’ajout d’un disjoncteur dans le coffret principal est nécessaire pour sécuriser le tableau secondaire. Le tout, en fonction de ses besoins en puissance électrique. L’alimentation doit être reliée à ce dispositif modulaire avant de remettre le courant en marche.

Laisser un commentaire