interrupteur

Interrupteur, comment ça marche ?

L’interrupteur permet l’ouverture et la fermeture d’un circuit électrique. Dans la vie courante, il sert notamment à allumer et à éteindre la lumière. Dans une installation électrique, il occupe un rôle beaucoup plus important en sécurisant le bâtiment contre la surtension. Ce dispositif de protection équipe aussi le fusible et le disjoncteur.

Un dispositif indispensable dans une installation électrique

Dans une installation électrique, l’interrupteur sert à rétablir ou à interrompre le circuit. Ce dispositif se décline sous plusieurs types et peut répondre à diverses fonctions : allumage, double allumage, va-et-vient …

On dit de ce dispositif d’interruption et d’enclenchement de circuit qu’il est simple lorsqu’il répond à une fonction basique. Notamment celui d’éteindre ou d’allumer un éclairage. Son fonctionnement repose généralement sur un système de basculement. Le passage du courant s’opère entre deux contacts. Dans les grandes pièces, il arrive qu’on ait besoin de brancher un va-et-vient dont le rôle consiste à desservir un même branchement depuis deux points. Par ailleurs, lorsqu’une même pièce comporte plus de deux points de commande, il est indispensable d’opérer un raccordement par le biais d’un télérupteur.

Dans certaines utilisations, il s’avère même indispensable d’automatiser l’arrêt et la mise en marche d’un éclairage par voie de commande numérique. Aujourd’hui, ce type d’appareil propose des fonctions de plus en plus sophistiquées : système tactile, avec détection de présence, par commande infrarouge…

Principe et fonctionnement d’un interrupteur électrique

Sur la base, il fonctionne soit sur deux bornes de branchement soit sur trois. Un branchement triphasé réclamera l’installation d’un va-et-vient. D’une manière générale, on retrouvera sur ces appareils un branchement de type L qui correspond à la phase. On y notera par ailleurs deux bornes respectivement dénommées 1 et 2. Elles font référence au point du contact et au point de départ des deux fils électriques en fonction du branchement.

La pose d’interrupteurs est une opération simple à réaliser quoiqu’elle réclame certaines précautions. Pour commencer, il faudra couper l’alimentation électrique au niveau du disjoncteur central. Étant donné que la phase est un conducteur à risque potentiellement élevé, elle est symbolisée par la couleur rouge.

D’autres couleurs peuvent la symboliser telles que le marron, le violet ou encore l’orange. Dans tous les cas, elle est facilement identifiable, car les autres couleurs la différenciant restent les mêmes. C’est notamment le cas du fil de protection symbolisé par le vert / jaune et le bleu qui est réservé au neutre. Par la suite, il ne restera plus qu’à retirer l’ancien dispositif d’allumage et identifier les fils situés à l’intérieur. D’une manière générale, on retrouvera : deux fils pour un simple allumage, trois pour le cas d’un va-et-vient, et trois pour celui d’un double allumage. Certaines installations répondent à d’autres configurations et pour pouvoir opérer une installation sécurisée, il vaudra mieux consulter un électricien.

Laisser un commentaire