Gaine Technique de Logement

La GTL, Gaine Technique de Logement

La GTL, Gaine Technique de Logement, désigne un emplacement (volume) ou seront regroupés les éléments nécessaires au fonctionnement de l’installation électrique et multimédia d’un logement.

C’est dans ce volume notamment que seront ramenés les arrivées EDF et PTT, la terre principale de l’habitation, et d’où repartirons les différents circuits courant fort (prises, éclairage, ..) et courant faible (téléphone, internet, TV). principe de la GTL

Cette centralisation de différents équipements en un seul ensemble permet en outre de faciliter l’accès et la maintenance des différents éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’installation électrique et multimédia de l’habitat.

Elle est obligatoire pour tous bâtiments d’habitation neufs, qu’il s’agisse de logements individuels ou collectifs.

Dans le cadre d’une rénovation totale, elle est obligatoire lorsque l’emplacement des cloisons du logement s’en trouve modifié.

Que trouve-t-on dans une GTL ?

– Le tableau de contrôle (comptage et disjoncteur EDF) lorsqu’il est dans l’habitation.

Tableau de contrôle

– Le dispositif de coupure générale (lorsque le disjoncteur de branchement EDF n’est pas dans l’habitation).

– Le tableau de répartition électrique principal.

tableau de répartition

– Le tableau de communication.

tableau de communication

– Deux prises de courant deux pôles plus terre 230V (2P+T). Elles seront alimentées depuis une protection contre les surintensités dédiée (porte fusible ou disjoncteur unipolaire plus neutre 16 ou 20 A). Elles pourront être posées dans le tableau de répartition électrique (prise modulaire), ou à proximité (saillie ou encastrement).

Ces différents éléments devront être placés à 1 m minimum et à 1,80 m maximum du sol fini, à l’exception du tableau de communication qui pourra figuer dans cette même zone mais aussi en dehors, dessous ou dessus.

Cas particuliers :

– Si local pour handicapés ou personnes agées, le dispositif de coupure d’urgence (disjoncteur de branchement) sera placé entre 1 m et 1m30 du sol.

– Si GTL fermée (placard), l’axe de la rangée inférieure du tableau de répartition pourra être au plus bas à 0,50m du sol.

Peuvent aussi figurer dans la GTL :

– Autres applications de communication (ampli et répartiteur TV, satellite)

– Centrale domotique

– Centrale d’alarme anti-intrusion

– Centrale d’alarme incendie

Ces derniers, comme le tableau de communication, peuvent être implantés sur toute la hauteur de la GTL, y compris dans la zone des 1m – 1m80.

Où et comment implanter une GTL ?

Emplacement :

La GTL doit être située au sein de l’habitation, de préférence proche de l’entrée principale ou d’une entrée de service (garage, sous-sol ou local annexe).

Son emplacement doit être choisi de manière à faciliter son accès lors des interventions.

Elle doit permettre la mise en œuvre des différents systèmes en satisfaisant aux prescriptions en vigueur en matière d’isolation, de protection contre les chocs électriques et d’immunité aux influences d’origine électromagnétique.

Support :

De manière générale, son support peut-être réalisé à partir de tous matériaux de construction couramment employés, tels que :

– Bois

– PVC

– Maçonnerie

– Brique plâtrière

– Placo

– Carreaux de plâtre … mais aussi à l’aide de support préfabriqué.

Pour une réalisation en saillie, usage de goulottes.

GTL en saillie

Les croisements entre ces canalisations doivent être évités au maximum et être réalisés à 90.

Pour une réalisation en encastré, usage de platines d’encastrement.

Il est également possible de jumeler l’encastré et la saillie, le semi encastré.

Lors d’une réalisation en saillie, la ou les canalisations (goulotte, coffrage bois…) devront être posées et facilement accessibles du sol au plafond. Un cloisonnement intérieur de la canalisation devra être prévu afin de séparer les courants forts des courants faibles.

Les parois de la GTL devront permettre d’assurer la tenue mécanique des fixations des matériels ou d’incorporer les dispositifs adéquats. Les faces des parois internes doivent être également :

– planes

– sans rugosité excessive

– sans décrochement

– sans obstacle

La GTL est très souvent implantée dans le garage notamment pour des raisons esthétiques et d’encombrement.

Il est également possible de l’intégrer au sein du logement dans un placard qui lui sera dédié, permettant ainsi de la dissimuler.

GTL en placard

Encombrement et disposition générale :

Le volume alloué à la GTL doit être au minimum de 600 mm de large par 200 mm de profondeur, ce sur toute la hauteur (du sol au plafond), et dans lequel ne se trouve rien d’autre que des canalisations électriques et les différents tableaux et platines.

Pour des logements de surface inférieure ou égale à 35 m², la largeur peut être réduite à 450 mm et la profondeur à 150 mm.

Si le compteur EDF y figure aussi, la distance entre celui-ci et les parois latérales intérieures de la GTL sera de 8 cm minimum si la paroi est non isolante, ou de 3 cm si la paroi est en matière isolante.

Disposition des éléments et canalisations :

La disposition des différents éléments constituant la GTL (tableau de contrôle, tableau de répartition, tableau de communication) est libre mais doit respecter certaines règles, en plus des hauteurs abordées précédemment.

La distribution (alimentation générale) doit cheminer seule. Si de la goulotte est employée, l’arrivée EDF devra bénéficier d’un compartiment dédié, avec couvercle séparé.

La répartition des circuits courant fort (éclairages, prises, etc.) sera également à séparer des courants faibles (câbles téléphone, informatique, coaxiaux, anti-intrusion, détection incendie, ..). La terre principale doit cheminer dans comme suit dans un compartiment courant fort, autre que le compartiment EDF.

– Les différents tableaux (contrôle, répartition et communication) doivent être disposés de sorte que subsiste un espace libre entre eux et une paroi latérale voisine.

– Lorsque le panneau de contrôle (compteur et disjoncteur de branchement) est présent dans la GTL, on doit avoir accès aux bornes du compteur et du disjoncteur sans devoir déposer ces derniers.

– Le retrait du tableau de contrôle doit être possible sans démontage du (des) tableau(x) de répartition.

– Dans le cas où le tableau de contrôle se trouve dans un ensemble préfabriqué, il est admis d’avoir à démonter des pièces d’habillage de cet ensemble pour avoir accès aux appareillages, à condition qu’elles ne servent pas à maintenir en place des canalisations ou des appareillages, que le nombre de pièces à démonter soit limité, et que la méthode de démontage soit facilement identifiable par une personne qualifiée.

 

Laisser un commentaire