L'interrupteur crépusculaire

L’interrupteur crépusculaire

Un interrupteur crépusculaire est un dispositif de commande électrique qui agit (change d’état) en fonction de la luminosité ambiante. photo interrupteurs crépusculaires

En schématisant à l’extrême, on peut le considérer comme un interrupteur qui se ferme quand il fait nuit et s’ouvre quand il fait jour. Le fonctionnement inverse est également possible …

L’application la plus courante est la commande d’éclairage extérieur une fois la nuit tombée (parking, enseignes lumineuses, ..).

L’interrupteur crépusculaire est rarement employé seul. Il est en effet le plus souvent associé à une horloge programmable, permettant dès lors de déterminer des jours de fonctionnement, par exemple du lundi au vendredi seulement, ainsi que des plages horaires en dehors desquels les appareils desservis ne s’allumeront pas (horaires de fermeture, ..).

Certains modèles d’interrupteurs crépusculaires comme le IC 2000P de Schneider Electic intègrent l’horloge programmable.

L’inter crépusculaire comprend au minimum :

– Une photorésistance (LDR – Light Dependant Resistor) variation de la résistance d’une photorésistance (LDR)

La photorésistance est un capteur chargé de renseigner l’inter crépusculaire sur la luminosité ambiante. Techniquement la photorésistance est constituée d’un matériau semi-conducteur dont la résistance (exprimée en ohms) varie selon l’éclairement (en Lux). Plus il fait sombre et plus la résistance de la cellule est importante.

Elle peut être intégrée ou extérieure au boitier, donc à raccorder sur ce dernier.

– Un potentiomètre

Le potentiomètre se caractérise par une vis ou molette de réglage servant à déterminer, donc régler, le seuil de luminosité sollicité pour commander les appareils électriques. Il est par conséquent possible de choisir avec précision à quel niveau d’éclairement ambiant les appareils devront s’allumer ou s’éteindre.

L’intensité lumineuse pourra selon les modèles être exprimée en Lux (unité de mesure de l’éclairement lumineux) ou caractérisée par les symboles de lune et de soleil.

Des modèles évolués proposent plusieurs plages permettant un réglage plus fin encore de la luminosité, Schneider Electric par exemple avec son IC 7502, qui en outre inclut une temporisation le rendant « insensible aux variations de luminosité de durée inférieure à 40 s ».

Voici à titre indicatif les équivalences lux / niveau d’ensoleillement donnés par le constructeur Schneider Electric

indices-de-luminosite-en-lux

– Un contact

Les contacts serviront à commander les appareils électriques, tel un interrupteur classique relié à un circuit d’éclairage. Les contacts changent d’état chaque fois que le seuil préréglé est franchi.

Certains interrupteurs crépusculaires ne fournissent non pas un contact proprement dit mais une alimentation. Le contact dans ce cas est relié en interne à la phase servant à l’alimentation de l’interrupteur crépusculaire (Schéma électrique, chapitre Interrupteur crépusculaire pour boites de dérivation et boitiers d’appareillages).

D’autres fournissent des contacts indépendants, appelés « contacts secs ». Les contacts secs permettent notamment l’alimentation séparée de l’interrupteur crépusculaire et des appareils à commander. Nous pourrions par exemple avoir un interrupteur crépusculaire fonctionnant sous 230v et des lampes basses tension (Schéma électrique, chapitre Interrupteur crépusculaire pour boites de dérivation et boitiers d’appareillages, 2nd schéma).

Plusieurs types d’interrupteurs crépusculaires

Les interrupteurs crépusculaires peuvent proposer selon les modèles et marques différentes options : temporisation avant changement d’état du contact, horloge intégrée ou réglages plus ou moins fins de la luminosité.

Ils se présentent également sous différentes formes :

– Les interrupteurs modulaires conçus pour être intégrés dans un tableau électrique (sur rail Oméga)

– Sous forme de simples boitiers, davantage destinés à être à logés dans des boites de dérivation, dans des boitiers encastrés ou intégrés directement dans les appareils comme les luminaires. A noter que certains luminaires avec détecteurs de présence intégrés disposent également d’interrupteurs crépusculaires.

– Sous forme d’appareillages électriques, s’apparentant à des interrupteurs classiques, avec photorésistance et potentiomètre de réglage apparents.

Laisser un commentaire