protéger les circuits

Pourquoi faut-il protéger les circuits électriques extérieurs ?

Généralement les circuits électriques d’une maison ont deux composantes : intérieure et extérieure. Un dispositif sécuritaire assure la protection des deux : un disjoncteur. Pourquoi alors poser cette question : faut-il protéger les circuits électriques extérieurs ?

De quoi se composent les circuits électriques d’une maison ?

Comme il a été mentionné en introduction, les circuits électriques d’un domicile peuvent s’individualiser en circuits intérieurs et extérieurs. Les premiers regroupent toutes les installations destinées à un usage dans la maison même. Ils sont destinées aux lampes d’éclairage des pièces de la maison, aux interrupteurs et différentes prises électriques Quant aux circuits extérieurs, ils concernent, entre autres, la motorisation de portail, l’éclairage extérieur, les volets roulants, les dispositifs d’alarme. Normalement tous ces circuits, intérieurs et extérieurs, sont sous la protection d’un disjoncteur dit différentiel. Le rôle de celui-ci c’est de faire en sorte qu’en cas de survenue d’un court-circuit, automatiquement il va couper l’arrivée de courant électrique, protégeant ainsi tout ce qui se trouve en aval. Cela évite également qu’un incendie ne se déclenche. Le disjoncteur représente une avancée technologique en comparaison avec le fusible classique. Si ce dernier saute des suites d’un court-circuit, il faut remplacer à chaque fois les fils fusibles. Pour le disjoncteur, il suffit de remettre le bouton sur position « on ». La question toutefois se pose s’il faut prévoir un disjoncteur spécial pour les circuits électriques extérieurs.

Pourquoi faut-il protéger les circuits électriques extérieurs ?

Pour être plus précis, la question à poser est: pourquoi installer un disjoncteur spécialement pour le circuit extérieur ? Pour le comprendre, il faut dire que les installations à l’extérieur d’une habitation sont plus exposées à l’usure du temps. En effet elles subissent les actions directes de la pluie, des intempéries. De ce fait elles sont sujettes à un vieillissement ou une détérioration plus rapide que les circuits intérieurs. Les gaines des réseaux de câblage vont très vite perdre de leur étanchéité. Un court-circuit peut facilement s’ensuivre. Si un seul disjoncteur assure la protection de l’ensemble de toute l’installation, cela va entrainer une coupure généralisée du courant. Cependant, si le circuit extérieur est isolé du reste en ayant son propre disjoncteur, si court-circuit il y a, le réseau intérieur va être épargné. La remise en marche va être d’autant plus facile. En effet, avant de remettre le courant en marche, il faut identifier l’origine du court circuit, à l’extérieur en l’occurrence. Ensuite il faut remédier au problème. La prévention compte aussi pour beaucoup. Il faut bien protéger les gaines des fils électriques. Les vérifier périodiquement et remplacer de suite celles qui ne semblent plus totalement étanches. Le problème de la pertinence ou non de l’utilisation d’un disjoncteur spécial pour le circuit extérieur ne se posant plus, qu’est-ce qui pourrait constituer un frein pour ce faire ? Un disjoncteur différentiel n’est pas donné. Cela a un coût. Ce n’est pas tout le monde qui va vouloir s’y engager.

 

Laisser un commentaire