norme électrique

Quelles sont les exigences de la Norme Electrique NF C15 100 ?

Les normes et les règles de sécurité en matière d’installation électrique ne cessent d’évoluer. La Norme Electrique NF C 15-100 vise à garantir le bon fonctionnement des installations électriques en fonction des besoins actuels. Ceci notamment afin de répondre à un double objectif de sécurité et de confort des utilisateurs.

Les caractéristiques d’une installation électrique conforme aux normes

La Norme Electrique NF C 15-100 considère comme conforme toute installation électrique pourvue des éléments suivants :

• Un compteur électrique sécurisé qui permet de surveiller régulièrement la quantité de courant électrique consommée.

• Un disjoncteur central qui sert à couper l’alimentation sur toute l’installation en cas de surtension.

• Un tableau électrique réunissant l’ensemble des circuits électriques d’un bâtiment.

• Des dispositifs différentiels de 30 mA visant à sécuriser le bâtiment, les personnes et leurs biens des fuites électriques.

• Des fusibles et des mini-disjoncteurs à chaque circuit pour écarter tout danger susceptible d’être provoqué par le survoltage.

• Des conduits électriques protégés pour sécuriser tous les fils conducteurs.

La Norme Electrique en matière de tableau électrique

Elle se focalise essentiellement sur l’emplacement et le nombre d’équipements qu’un tableau électrique doit comporter. Tout d’abord, la norme exige que les manettes des disjoncteurs divisionnaires soient placées à une certaine hauteur. Pour le cas d’un coffret avec porte, elle ne doit pas être inférieure à un demi-mètre. Pour celui d’un coffret sans porte, la hauteur doit être comprise entre 90 cm et 180 cm par rapport au sol. Puisqu’un tableau électrique possède des emplacements dédiés à accueillir plusieurs modules de protection, cette norme exige par ailleurs :

– De libérer 20% de ces emplacements pour le cas d’un logement individuel.

– De prévoir au moins 6 modules le libre pour celui d’un immeuble ou d’un bâtiment en copropriété.

Au fur et à mesure, ces emplacements permettront notamment d’accueillir d’autres modules de protection : disjoncteurs, interrupteurs différentiels, etc.

En matière d’installation de tableau électrique, cette norme prévoit aussi d’autres recommandations. Ainsi, la largeur de l’Espace Technique du Logement (ETEL) doit être équivalente à celle de la Gaine Technique de Logement (GTL), ajouté de 10 cm.

Les normes en matière d’installation de points d’éclairage

La Norme Electrique NF C 15-100 exige un nombre minimal de points d’éclairage à installer dans chaque pièce. Ainsi, une salle de séjour doit comporter une alimentation au plafond, sur une paroi et au sol. Il en est de même dans les chambres, dans la cuisine, dans la salle de bains et dans les toilettes. À noter que le point d’éclairage principal doit être équipé d’un socle DCL (Dispositif de Connexion Luminaire). À l’extérieur, la norme réclame la mise en place d’un point d’alimentation par entrée principale ou de service et notamment à proximité du garage.

Laisser un commentaire