Risques liés aux décorations de noël

Risques liés aux décorations de noël

Chaque année se produisent de nombreux accidents d’origines diverses liés aux décorations de noël. Il suffit de peu pour faire de cette période de fêtes un véritable cauchemar.

Il convient de prendre quelques précautions tant pour vos enfants que pour vous-même et votre habitation.

Les personnes n’ayant pas ou plus d’enfants en bas âge à leur domicile peuvent être amenés elles-aussi à en recevoir, aussi les quelques recommandations qui suivent ne vous laisseront peut-être pas indifférent.

Enfants : Ingestions, étouffements et strangulations

– Préférez les boules de noël en plastique, tout au moins pour les plus accessibles. Les boules en verre sont souvent fragiles et ne résistent pas longtemps entre les mains des enfants, leurs fragments pouvant tout aussi rapidement être ingérés ou provoquer des blessures.

– Attention aux brins de sapins et de guirlandes, ou tous autres petits objets décoratifs qui peuvent être ingérés. Ils sont souvent étincelants attirant encore davantage la curiosité des plus petits. Les paillettes en étoiles tapissant votre table ou le pied de votre sapin seront presque impossible à faire régurgiter une fois avalées. Les bambins aiment quand ça brille !

– Les sapins, arbustes décoratifs, le gui et le houx sont également sources de grands dangers en cas d’ingestion. Je vous invite à lire cet article décrivant les risques d’intoxications et les symptômes liés à différentes espèces végétales utilisées en fêtes de fin d’année : à chaque espèce ses dangers

– Les guirlandes quelles soient lumineuses ou non peuvent présenter des risques de strangulation. Un enfant a vite fait d’en passer une autour du coup du plus petit pour s’amuser et « faire joli ». Le plus petit aura alors le réflexe de tirer dessus pour tenter de s’en extraire. Plus il tirera …

Les risques électriques

– Les enfant là-encore seront tentés de rebrancher eux-mêmes des décorations lumineuses éteintes. Les plus petits sont à bonne hauteur pour jouer avec les fils et les débrancher, les mâchouiller, ou encore placer entre la fiche et la prise des paillettes métallisées (couleur argentées et dorées). Il ne s’agit que d’un jeu pour eux. Ne sous-estimez pas leur imagination. Empêchez l’accès aux prises de courant par exemple en y plaçant des objets encombrants.

Les parents font eux aussi des erreurs, c’est bien connu …

– Attention de ne pas surcharger un même circuit de prises. Essayez de répartir aux mieux toutes vos illuminations sur différents circuits de la maison, surtout si votre installation électrique est ancienne. Si vous manquez de prises dans votre salle à manger par exemple, préférez les rallonges aux multiprises emboitées les une sur les autres. Si vraiment vous êtes dans l’impossibilité d’alléger un circuit déjà bien garnit, alors mieux vaut privilégier la raison aux scintillements excessifs, et vous limiter en décorations électriques.

– Se méfier également des rallonges du commerce la plupart du temps comprenant des sections de câble inférieures à 2,5 carré, section prévue pour les circuits prises de courant. Si votre rallonge a une faible section (1 ou 1,5 carré) et que vous y raccordez un nombre trop important d’appareils, votre disjoncteur ou fusible ne jouera pas son rôle (calibré en 16 A au lieu de 10 A pour du 1,5 carré). C’est alors votre rallonge qui s’échauffera risquant de déclencher un incendie.

– Ne jamais laisser des guirlandes lumineuses ou autres décorations fonctionnant à l’électricité sans surveillance, de nuit comme de jour. Un sapin bien sec prendra rapidement feu en cas d’incident électrique. A moins que vous ne croyiez encore au père noël, un sapin illuminé pendant votre sommeil ou votre absence ne servira à personne d’autre.

– Ne mettre en décorations lumineuses extérieures que celles prévues à cet effet et étant en excellent état. Attention aux pincements de portes et fenêtres notamment sujets à abimer l’enveloppe protectrice des câbles.

Les moyens de connexion des guirlandes extérieures et autre devront bien entendu être eux aussi conçus pour l’extérieur. Il en est de étiquette avec marquage CE et indice de protection (IP)même pour les rallonges qui ne devront comporter aucune anomalie apparente (craquelure du plastique par vieillissement, fils électriques visibles en sortie de la fiche,..). Achetez des produits comportant le marquage CE vous garantissant ainsi qu’ils répondent à des critères de qualité et de sécurité suffisantes.

Toujours pour les appareils électriques extérieurs, reportez-vous à notre article sur l’indice de protection IP. Cet indice doit figurer sur ce type de produits, son 2ème chiffre indiquant le degré de protection contre les liquides.

Les risques de chute

Les chutes d’échelles et autres objets souvent improvisés pour se surélever ne sont pas rares non plus en fin d’année. Guirlandes à accrocher le long d’une gouttière, chaise servant à suspendre des décorations au plafond, etc.

Dans le cas des échelles, toujours être accompagné ne serait-ce que pour maintenir le pied de celle-ci et éviter une glissade, le mieux étant encore de l’attacher. Attacher une échelle est d’ailleurs obligatoire pour les employés du bâtiment, bien que ce ne soit pas toujours évident à réaliser. Le mois de décembre se prête particulièrement aux sols glissants. Mieux vaut perdre 10 minutes à se sécuriser, même si la tâche à réaliser n’en prend que 5. Un accident de ce type à eu lieu près de Grenoble vendredi 28 novembre 2008, un père de 43 ans ayant trouvé la mort devant ses enfants alors qu’il installait des décorations de noël.

A l’intérieur aussi il ya des risques. On commence par sortir les cartons du grenier et à partir de là ça devient vite la bazar tant que tout n’est pas terminé. Les chemins d’accès se font plus étroits, les enfants sont excités,.. vous montez sur ce que vous trouvez et un enfant ou un chien passe par là vous déséquilibrant. Vous tombez sur le sapin, lui-même se renversant sur les bougies situées sur votre belle nappe en papier décoratif à proximité des rideaux et c’est le drame ! Bon j’exagère certes, mais prenez soin de faire suffisamment de place autour de vous avant de grimper, et de préférer un petit escabeau vous offrant un point d’accroche et une meilleure stabilité.

Peut-être avez-vous à l’esprit d’autres risques méritant d’être mentionnés dans cet article, ou des témoignages à faire partager. N’hésitez pas à laisser vos commentaires à la suite de l’article.

Laisser un commentaire